Le Reggae jamaïcain inscrit au Patrimoine mondial

Depuis quelques jours, l'Unesco a reconnu ce style musical parti de Jamaïque pour conquérir le monde.
Reggae Vinyl Records

En ouverture de sa treizième session qui se tient jusqu’au premier décembre à Port-Louis (Île Maurice), le Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco a inscrit le reggae de Jamaïque sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Il rejoint la pizza napolitaine, le Gwoka guadeloupéen et la cueillette de la germandrée sur le mont Ozren comme une part du patrimoine de l’humanité.

« Issu d’un milieu culturel qui abritait des groupes marginalisés, principalement dans l’ouest de Kingston, le reggae de Jamaïque est un amalgame de plusieurs influences musicales dont d’anciens genres musicaux jamaïcains ainsi que des rythmes originaires des Caraïbes, d’Amérique du Nord et d’Amérique latine. Au fil du temps, des styles musicaux néo-africains, la soul et le rhythm and blues d’Amérique du Nord ont été intégrés à l’élément transformant progressivement le ska en rock steady puis en reggae. Si, à ses débuts, le reggae était la voix des communautés marginalisées, il est désormais joué et adopté par une importante partie de la population, tous groupes ethniques et religieux confondus, et indépendamment de leur genre. Sa contribution au discours international sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité souligne sa nature à la fois cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle. Les fonctions sociales de base de la musique – véhicule du commentaire social, pratique cathartique et moyen d’honorer Dieu – demeurent inchangées, et la musique garde son rôle de moyen d’expression de toute la population. De la prime enfance à l’enseignement supérieur, l’interprétation de la musique est enseignée dans les écoles. Des festivals et concerts de reggae, tels que le Reggae Sumfest et le Reggae Salute, sont des vitrines régulières pour la musique et offrent aux chanteurs, musiciens et autres praticiens en devenir des occasions de reprendre des morceaux et de transmettre leur passion. »

Depuis de nombreuses années, le Reggae, ses variantes, ses origines et ses dérivés (Dancehall, Dub, Ska, etc.) comme ses plus grands créateurs (Bob Marley, Peter Tosh ou Bunny Wailer) font l’objet d’études universitaires.

Image de Reggae Ambassadors : La légende du reggae
Reggae Ambassadors
Alexandre Grondeau Collectif
Éd: La lune sur le toit
Où trouver le livre
Image de Les origines du Reggae : Retour aux sources - Mento, ska, rocksteady et earlyreggae
Les origines du Reggae
Jérémie Kroubo Dagnini Barry Chevannes
Éd: Camion blanc
Où trouver le livre
Image de Reggae Soundsystem: Original Reggae Album Cover Art: A Visual History of Jamaican Music from Mento to Dancehall
Reggae Soundsystem
Stuart Baker
Éd: Soul jazz records
Où trouver le livre
Image de Bob Marley
Bob Marley
Stéphane Letourneur
Éd: Oskar
Où trouver le livre
Image de Babylon East: Performing, Dancehall, Roots Reggae, and Rastafari in Japan
Babylon East
Marvin D. Sterling
Éd: Duke university press
Où trouver le livre
Image de Man Vibes: Maculinities in the Jamaican Dancehall
Man Vibes
Donna P. Hope
Éd: Ian randle publishers,jamaica
Où trouver le livre