Gérald Bloncourt (1926-2018) Photographe, poète et militant

Le photographe, poète et militant communiste haïtien, Gérald Bloncourt, est mort à Paris ce 29 octobre.
Gérald Bloncourt (1926-2018)

Gérald Bloncourt est né à Jacmel (Haïti) en 1926, dans une famille originaire de Guadeloupe qui compte de nombreux hommes politiques. Il passe ses dix premières dans sa ville natale avant qu’un ouragan ne pousse sa famille à s’installer à Port-au-Prince. Il fréquente ensuite les milieux artistiques et communisants de la capitale haïtienne. Son frère Tony est fusillé le 9 mars 1942 par les nazis au Mont-Valérien en France.

En 1946, il est avec Jacques Stephen Alexis et René Depestre l’un des chefs de l’insurrection dites des « Cinq glorieuses » qui chasse le président Élie Lescot du pouvoir. Il doit malgré tout s’exiler, se réfugie quelques mois en Martinique avant de s’installer en France avec l’aide d’Aimé Césaire.

À Paris, il devient un photographe réputé en travaillant d’abord pour le quotidien communiste, L’Humanité¸ puis pour un très grand nombre de titres de la presse française. Il se s'inscrit dans le courant de la Photographie humaniste, dans la ligné d'Henri Cartier-bresson ou René Doisneau.

En 1986, il peut enfin revenir en Haïti et cofonde le « comité pour juger Duvalier ». Il continue  son activité de photographe et de poète jusqu'à ses derniers jours, ausi bien en France qu'en Haïti.

Image de Je n'ai rien à cacher
Je n'ai rien à cacher
Bernard Esposito Gérald Bloncourt
Éd: Editions l'harmattan
Où trouver le livre
Image de Dialogue au bout des vagues
Dialogue au bout des vagues
Gérald Bloncourt
Éd: Mémoire d'encrier
Où trouver le livre
Image de Messagers de la tempête : André Breton et la Révolution de janvier 1946 en Haïti
Messagers de la tempête
Gérald Bloncourt Michael Löwy
Éd: Le temps des cerises
Où trouver le livre